En Vrac & sans Trac

textes & photos : ©RichardB

Murakami, un livre

Murakami2
« Les amants du Spoutnik » est un bon roman, d’amour (ou non), d’amitié (ou non), de quête (encore et toujours chez cet auteur) mais il est surtout le roman d’une question posée : qui suis-je ? et d’un état : la solitude (sans cesse à l’esprit des personnages… et du lecteur). La traduction en français est de Corinne Atlan.
Mais, cette fois, l’ami Murakami ne m’a pas transporté dans sa machine à rêver. Je suis resté sur ma… fin. Facile jeu de mots, j’en conviens, mais lors de mes lectures précédentes, j’avais faim, très faim, une envie de dévorer ses mots, ses phrases, ses chapitres… voire de mourir de faim dans ses univers oniriques.

Les amants du spoutnik n’ont pas provoqué de bouleversements dans mon atmosphère ; elle est restée calme, réelle. Ce qui n’est pas la norme avec Murakami !

Rien à voir donc avec Kafka sur le rivage (le meilleur à mon avis) – Les chroniques de l’oiseau ressort, la course au mouton sauvage ou Après le tremblement de terre, un recueil de nouvelles que je vous invite à lire pour découvrir l’univers et le style de cet auteur. (Les liens sur les titres de ces livres vous entraîneront vers quelques analyses de blogueurs sur Murakami et ses ouvrages).

 » Pourquoi sommes-nous si seuls ? ] [ Cette planète continue-t-elle de tourner uniquement pour nourrir la solitude des hommes qui la peuplent ?  »

Publicités

2006 Posted by | LivresLus | Un commentaire