En Vrac & sans Trac

textes & photos : ©RichardB

Hommage à Jacqueline de Romilly

Jacqueline de Romilly est décédée ce 18 décembre. Une femme extraordinaire, une lumière anti-médiocrité et une barrière contre les nouveaux barbares.

 » Apprendre à penser, à réfléchir, à être précis, à peser les termes de son discours, à échanger les concepts, à écouter l’autre, c’est être capable de dialoguer, c’est le seul moyen d’endiguer la violence effrayante qui monte autour de nous. La parole est le rempart contre la bestialité. Quand on ne sait pas, quand on ne peut pas s’exprimer, quand on ne manie que de vagues approximations, comme beaucoup de jeunes de nos jours, quand la parole n’est pas suffisante pour être entendue, pas assez élaborée parce que la pensée est confuse et embrouillée, il ne reste que les poings, les coups, la violence fruste, stupide, aveugle. Et c’est ce qui menace d’engloutir notre idéal occidental et humaniste.  »

propos recueillis par Liliane Dehwasse Le Point 2007

Lire aussi le « J’accuse » sur l’enseignement en France

Jacqueline de Romilly participait aussi à l’Elan nouveau

2010 - Posted by | Oh ! moi, ce que j'en dis....

3 commentaires »

  1. Une grande dame en effet.
    Éducation et culture sont les remparts à toutes formes de violences.
    Avec mes amis de la Libre Pensée, nous sommes actuellement très actifs afin de défendre ce qui reste de l’Éducation nationale. Nous sommes particulièrement pessimistes. La loi de 1905 est « détricotée » amendements par amendements. Une école accessible aux familles les plus aisées et pour les autres, ce sera le service minimum et encore plus d’enfants sur le bord de la route. Il y en a beaucoup trop aujourd’hui (+ de 15 % en situation d’échec scolaire à la sortie du cycle primaire).
    Jacqueline De Romilly avait raison en dénonçant la politisation de l’enseignement. Sujet que j’aborde actuellement sur notre site (http://lechiffonrouge.jimdo.com)

    J'aime

    Commentaire par tripak bertju | 2010

  2. Bonjour Patrick
    Je te suis en grande partie mais la médiocrité de nos politiques n’est pas seule à mettre en cause dans la défaillance de notre système scolaire. En interne, et tant pis si je suis pas la pensée unique qui impose qu’on ne peut pas critiquer nos enseignants, il faudrait que les professionnels des salles de classe se remettent aussi en question ; et que leurs syndicats ne défendent pas que leurs intérêts, surtout quand ils sont opposés à la mission d’enseignement.
    Politique politicienne et corporatismes sont les deux plaies de notre France délaissant l’intérêt général pour ceux personnels.
    Bon courage pour ta lutte.

    J'aime

    Commentaire par RichardB | 2010

  3. Tout à fait d’accord avec toi Richard. Certaines idées de l’enseignement furent une catastrophe et dans ce milieu qui vit en « autarcie » l’auto-critique est difficile. Je suis critiqué actuellement par des enseignants parce que j’accompagne des enfants dans le cadre de soutien scolaire. Outils mis en place par notre réseau Cyber-base et la cité des sciences.
    Leurs griefs !
    Ils sont contre le travail à la maison donc contre des heures de soutien.
    Ce n’est pas gagné …..

    J'aime

    Commentaire par tripak bertju | 2010


Postez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s