En Vrac & sans Trac

textes & photos : ©RichardB

nos chères collectivités

Juste pour rire, mais vraiment RIRE à en pleurer !

Extraits du Zoé Shepard 

Juste pour pleurer, mais PLEURER à en… non, on ne peut en rire !

                                  Extraits du Dosière

Publicités

2012 Posted by | LivresLus, Oh ! moi, ce que j'en dis.... | Laisser un commentaire

du poids de la morale au poids du cartable

Le débat est lancé (re), faut-il inclure des leçons de morale laïque 2011 ou des leçons de morale laïque 2012 dans les programmes de l’Éducation nationale ?

Outre l’aspect politiquement correct – ou pas – d’un marronnier médiatique souvent destiné par les pouvoirs en place à détourner l’attention populaire quand l’actualité « chauffe » trop, ce sujet donc mériterait un vrai et sincère traitement. Et qu’on ne dise pas qu’il s’agit encore là d’une opposition entre les deux perpétuelles factions françaises qui pourrissent la vie de notre pays, la Gauche et la Droite ! Non, les grandes notions de base du bien et du mal sont universelles, laïques ou pas ; seules leurs interprétations dévoyées sont cause d’interrogations partisanes.

En fait, ne faudrait-il pas simplement faire assimiler aux enfants, au plus tôt, quelques grands principes et textes (en débutant par l’article 1 de la Constitution), afin qu’ils en saisissent bien les valeurs premières ? Oui, on entend ici les réactions des bien-pensants de certains arrondissements parisiens, rapides à cibler comme réactionnaire toute tentative d’insister sur les valeurs et symboles de la République. Pourtant, ne faisant pas partie du club des c’était-mieux-avant ni de celui des tendancieux extrémistes se réclamant – uniquement – de chères têtes blondes, je pense qu’une simple présentation basique d’instruction civique, de savoir-vivre en société et de bon sens républicain faîte à l’école devrait suffire pour les premières leçons de sensibilisation. Surtout si elle est accompagnée par un comportement moral sans faille des professionnels de l’Éducation nationale et des parents dans leur éducation familiale. Mais là, c’est un autre sujet qui mérite un article particulier, celui de leçons de morale laïque à destination des citoyens… adultes.

Autre piste pour les petits-futurs-adultes, leur faire lire ce petit livre scolaire daté de… 1871, Le tour de France par deux enfants. Plus de huit millions d’exemplaires en un siècle (la version 1906 serait la plus adaptée à notre époque 😉 ). Il était le manuel de lecture du primaire des jeunes Français de l’école républicaine instaurée par Jules Ferry et offrait aux élèves, entre autres apports, beaucoup d’éléments de morale ; tiens, déjà ! Bien évidemment, ses diverses éditions furent laïcisées, ajustées, augmentées, amincies tout au long des décennies et des différentes sensibilités gouvernementales, mais la trame générale résiste bien au temps et aux humeurs des Français puisque longtemps après son abandon officiel, ce livre fut régulièrement réédité (dernière parution en 2012).

version en pdf ici : « Le tour de France par deux enfants »   Augustine Fouillée

liens :   Circulaire Éducation Nationale     Le Monde      AgoraVox (gauche et bien-pensance)

2012 Posted by | Oh ! moi, ce que j'en dis.... | 3 commentaires

Les trous noirs, explication en livret

Mais où va donc la matière qui pénètre les trous noirs ? La réponse viendra un jour.

Plus près de nous, d’autres trous noirs engloutissent de la matière, la vôtre. Voici un excellent article sur les livrets A et LDD et sur la question de la bonne utilisation de leurs fonds.
La réponse viendra un jour.

La Tribune1     La Tribune2

Où l’on voit que les banques devraient reverser 65% à la Caisse des dépôts mais que l’obligation formelle ne sera valable qu’en… 2022. Donc en fait elles ne reversent que 20% (SG et CA), sauf La Poste, bonne élève qui reverse tout.
Où l’on voit que les banques devraient utiliser les fonds qui leur restent (35% donc mais 80% en fait pour les deux citées ci-dessus) pour les crédits aux entreprises à raison de 75% (condition sine qua non). Ce qui est loin d’être fait.
Où l’on voit qu’une partie des livrets sert à financer la dette de la zone Euro.
Où l’on voit que livrets A et LDD sont mêlés par la CDC (alors que le LDD devait être destiné aux PME en priorité).
Où l’on attend avec impatience 2022 pour que le doublement du plafond des livrets (donc la part restant aux banques) puisse – enfin – bénéficier aux entreprises. Ne souriez pas, c’est la loi, les banques s’y plieront. Sauf si d’ici là un ancien employé de G.S. ne change les règles du jeu…

2012 Posted by | Oh ! moi, ce que j'en dis.... | 3 commentaires